Danse

USURE
Brahim Bouchelaghem / Cie Zahrbat


En coréalisation avec la Salle Allende – Mons en Barœul


  • © Gilles Aguilar
  • © Frédéric Iovino
  • © Gilles Aguilar
  • © Gilles Aguilar
  • Salle Allende Mons en Baroeul
    Durée estimée : 1h05
    • JEU. 09 MARS
    • VEN. 10 MARS
  • Originaire du quartier de l’Alma, à Roubaix où il a créé la compagnie Zahrbat (soit "celui qui ne tient pas en place"), Brahim Bouchelaghem est un pionnier de la danse hip-hop en France. Dans cette création, il transcende un phénomène universel et ô combien prégnant ces derniers temps : l'usure. Pour autant, il ne sera pas question de lamentation ici. Selon le chorégraphe, il s’agit en effet d’une notion "bénéfique pour la création", car obligeant le corps à bouger autrement, trouver des gestes permettant de résister. En somme, l’usure est synonyme de réinvention, "un cadeau du temps", dit-il. Sur scène six interprètes accompagnent le désormais quinquagénaire. Soutenue par la partition électronique de Nicolas de Zorzi, le spectacle se déploie d’abord en mouvements répétitifs et synchronisés, avant de dérailler. Face à la difficulté, pour suivre le rythme, chaque danseur imagine alors de nouveaux mouvements en fonction de sa propre douleur, poussant les limites de son art dans une superbe allégorie de la résistance. 

    NL
    Brahim Bouchelaghem transcendeert een universeel verschijnsel: sleet. Deze zou zelfs ‘de creatie ten goede kunnen komen’ want ze dwingt het lichaam om anders te bewegen, om gebaren uit te vinden die zich kunnen transcenderen. Kortom, sleet zou synoniem zijn van heruitvinden, ‘een geschenk van de tijd’ volgens de choreograaf. Op het toneel worden zeven dansers begeleid door de elektronische partituur van Nicolas de Zorzi. De voorstelling ontwikkelt zich eerst in repetitieve en gesynchroniseerde bewegingen alvorens ze gaan ontsporen. Maar ten overstaan van de moeilijkheid en om het ritme te kunnen volgen bedenkt elke vertolker nieuwe bewegingen in functie van zijn eigen pijn en verlegt hij de grenzen van zijn kunst in een schitterende allegorie van de weerstand.



    Originaire du quartier de l’Alma, à Roubaix où il a créé la compagnie Zahrbat (soit "celui qui ne tient pas en place"), Brahim Bouchelaghem est un pionnier de la danse hip-hop en France. Dans cette création, il transcende un phénomène universel et ô combien prégnant ces derniers temps : l'usure. Pour autant, il ne sera pas question de lamentation ici. Selon le chorégraphe, il s’agit en effet d’une notion "bénéfique pour la création", car obligeant le corps à bouger autrement, trouver des gestes permettant de résister. En somme, l’usure est synonyme de réinvention, "un cadeau du temps", dit-il. Sur scène six interprètes accompagnent le désormais quinquagénaire. Soutenue par la partition électronique de Nicolas de Zorzi, le spectacle se déploie d’abord en mouvements répétitifs et synchronisés, avant de dérailler. Face à la difficulté, pour suivre le rythme, chaque danseur imagine alors de nouveaux mouvements en fonction de sa propre douleur, poussant les limites de son art dans une superbe allégorie de la résistance. 

    NL
    Brahim Bouchelaghem transcendeert een universeel verschijnsel: sleet. Deze zou zelfs ‘de creatie ten goede kunnen komen’ want ze dwingt het lichaam om anders te bewegen, om gebaren uit te vinden die zich kunnen transcenderen. Kortom, sleet zou synoniem zijn van heruitvinden, ‘een geschenk van de tijd’ volgens de choreograaf. Op het toneel worden zeven dansers begeleid door de elektronische partituur van Nicolas de Zorzi. De voorstelling ontwikkelt zich eerst in repetitieve en gesynchroniseerde bewegingen alvorens ze gaan ontsporen. Maar ten overstaan van de moeilijkheid en om het ritme te kunnen volgen bedenkt elke vertolker nieuwe bewegingen in functie van zijn eigen pijn en verlegt hij de grenzen van zijn kunst in een schitterende allegorie van de weerstand.


    Autour du spectacle

    RENCONTRE JEU. 09 MARS : avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation

    ATELIER DE DANSE HIP HOP XXL : À destination de 50 participants
    Mer. 08 mars, 18h30 › 21h
    Salle de sport C.O.S.E.C, Villeneuve d’Ascq

    En partenariat avec le service culture de l’Université de Lille
    Infos et réservations : Amandine Lesage / alesage@larose.fr

    L’œil du méliès : Un film en écho au spectacle USURE
    Brahim Bouchelaghem / Cie Zahrbat

    RENCONTRE JEU. 09 MARS : avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation

    ATELIER DE DANSE HIP HOP XXL : À destination de 50 participants
    Mer. 08 mars, 18h30 › 21h
    Salle de sport C.O.S.E.C, Villeneuve d’Ascq

    En partenariat avec le service culture de l’Université de Lille
    Infos et réservations : Amandine Lesage / alesage@larose.fr

    L’œil du méliès : Un film en écho au spectacle USURE
    Brahim Bouchelaghem / Cie Zahrbat


    Brahim Bouchelaghem, La danse ou la vie
    >> en savoir plus <<

    Brahim Bouchelaghem, La danse ou la vie
    >> en savoir plus <<


Danse
THIS IS NOT « AN ACT OF LOVE & RESISTANCE »
Aina Alegre / Studio fictif

24 au 25 mai 2023
La Condition Publique...
Danse, Musique, Théâtre
Do the Calimero
LOD & hetpaleis Lies Pauwels

17 au 18 nov. 2022
Le Grand Bleu / Lill...
Danse, Performance
Phoenix
Éric Minh Cuong Castaing / Cie Shonen

le 10 nov. 2022
Schouwburg / Courtra...
LA ROSE DES VENTS
Scène nationale Lille Métropole
Villeneuve d'Ascq

Boulevard Van Gogh
59650 Villeneuve d'Ascq
+33 (0)3 20 61 96 90
Billetterie
du mardi au vendredi
de 13h30 à 17h
+33(0)3 20 61 96 96
Achetez
Restez informés
Recevez chaque mois notre
newsletter et restez informés de notre actualité
Recherche
Vous avez besoin de retrouver
un spectacle,un artiste,
un évènement
Suivez-nous
        
La rose des vents est soutenue par
© La rose des vents 2015 2022    Mentions légales et obligatoires    Conditions générales de vente    Spectacles passés