mer. 10 octobre | 20:00
jeu. 11 octobre | 19:00
Danse / Durée : 1h00

The cradle of humankind

Déconseillé aux moins de 18 ans

Lors de ses performances, Steven Cohen, artiste sud-africain blanc, apparaît souvent travesti et juché sur des cothurnes gigantesques. Son corps, porteur de symboles multiples, revendiquant sa judaïté et son homosexualité devient le miroir outrageant de l’idéologie d’un corps public insupportable dont il exhibe les tabous, les meurtrissures et les hontes. Dans ce spectacle performance intervient Nomsa Dhlamini, la nounou noire qui l’a élevé, dans une installation visuelle inspirée par la nature sauvage de l’Afrique du Sud, qui est aussi le creuset originel de la civilisation (l’un de ces sites, Swartikrans, est inscrit à l’Unesco sous le titre de « Berceau de l’humanité »).

Sous les ailes protectrices d’un ange doré, il revisite de somptueuses grottes nichées au cœur d’une végétation luxuriante, avec la complicité de cette dame très âgée, reine malicieuse de son univers. Sont aussi convoqués la violence qu’elle a subie, le racisme, et autres archaïsmes monstrueux dont témoigne la face grimaçante d’un singe qui hante le plateau. Dans son travail, quelle qu’en soit la forme, Steven Cohen pose toujours la même question : « qu’est-ce que l’humain ? ». La tendresse respectueuse qui relie ces deux êtres aussi différents apporte la plus bouleversante et radicale des réponses.

De Zuid-Afrikaanse, zelfverklaarde joodse en homoseksuele artiest Steven Cohen verschijnt tijdens zijn performances vaak als travestiet. Hier komt hij terug met Nomsa Dhlamini, de zwarte voedster die hem heeft grootgebracht, met zijn lichaam bijna weer in de kinderlijke staat, in een visuele installatie geïnspireerd door de Zuid-Afrikaanse wildernis die ook de oorspronkelijke smeltkroes is van de beschaving.

Chorégraphe, interprète : Steven Cohen
Avec : Nomsa Dhlamini

Création lumière et direction technique : Erik Houllier
Régie vidéo : Baptiste Evrard
Conception, scénographie et costumes : Steven Cohen
Réalisation des costumes : Léa Drouault
Assistant à la création : Elu Kieser

Équipe pour le tournage des films :
Réalisation des films et interprète : Steven Cohen
Interprète : Nomsa Dhlamini
Photos : John Hodgkiss
Film : John Hodgkiss et Steven Cohen
Assistants : Elu Kieser, Léa Drouault
Montage vidéo : Baptiste Evrard
Direction technique : Erik Houllier
Remerciements particuliers : Anselm Kangah
Avec l’aide de l’équipe du Quartz
Régie générale : Alain L’Helgoual’ch
Régie son : Vivian Demard
Régie lumière : Mael Iger
Technicien lumière : Jean-Yves Huitric
Régie plateau : Denis Guennou
Chef machinerie : Johan Floch
Constructions accessoires : Chloé Gazave
Habilleuse : Sylvie Bouguennec
Remerciements chaleureux à toute l’équipe du Quartz et à Patrick Joseph de Quazarvisions, Antony Merlaud et Loeiza Beauvir
Cette création est dédiée à la mémoire de Merrill Plagis.
Musiques additionnelles : Bushmen Juóansi from Namibia
Disque Radio France Ocora (Harmonia Mundi distribution)
Ken Nordine - album Colors
Compositeurs : Ken Nordine & Dick Campbell
The Bulawayo Church Choir - The Funeral song
(extrait de Dead & Gone - vol. 2)
Nico - My Only Child
(extrait de Dead & Gone - vol. 2)
La Marseillaise
album Saint-Cyr - Bicentenaire
Compositeur : Rouget De Lisle, Dupont & Geb.el
Toru Takemitsu - The Assassination
Extrait de musique pour le film de Masahiro Shinoda (1964) originellement issu de The Frozen Bordeline : 1968-1970

Production déléguée : Latitudes Prod - Lille
Coproduction Le Quartz - Scène nationale de Brest, Les Spectacles Vivants - Centre Pompidou - Paris, Le Festival d’Automne - Paris, Le Phénix - Scène nationale de Valenciennes, La Bâtie - Festival de Genève, Le théâtre Garonne - Toulouse, Le Manège.mons/CECN (Transdigital), Technocité (Mons), le réseau Open Latitudes (Latitudes Contemporaines- Lille, Les Halles - Bruxelles, L’Arsenic - Lausanne, Le Manège-Mons/Maison Folie, Festival Body Mind - Varsovie)
Avec le soutien du programme Culture de l’Union Européenne
Avec le soutien de la Ville de Lille, de la Région Nord-Pas de Calais, Culturesfrance, du DICREAM, du CRRAV (Centre de Ressources Audiovisuelles) de Tourcoing et du Fresnoy, Studio national des arts contemporains de Tourcoing, dans le cadre de Transdigital
Structures partenaires en Afrique du Sud et lieux de tournage
NIROX Fondation, Planétarium, Université PAST, Wonder Caves.
Paleo-Anthropology Department of the University of the Witwatersrand, Institut français d’Afrique du Sud (IFAS)